L’architecture majestueuse de la ville de Lalibla en Ethiopie

Publié le : 09 septembre 20214 mins de lecture

Au centre régional du territoire de l’Éthiopie, dans une zone montagneuse, les 11 églises monolithiques médiévales du XIIIe siècle ont été non seulement creusées mais aussi taillées à même la roche près d’un hameau traditionnel en maisons rondes. L’église de Lalibela est un noble lieu du christianisme de l’Ethiopie. C’est même un lieu de dévotions et de pèlerinage.

Valeur universelle d’exception

Au cœur de l’Ethiopie, dans une zone de montagne sise à 645 km d’Addis-Abeba, onze temples médiévaux  monolithiques sont creusés dans la roche. Leur bâtiment est bien reconnu au roi Lalibela qui, aux environs du  XIIe siècle, faisait construire une « Nouvelle Jérusalem », suite aux conquêtes musulmanes. L’objectif fut de mettre un terme aux voyages des chrétiens en Terre sainte pour des pèlerinages. Lalibela a connu un important épanouissement, juste après la fin de l’empire d’Aksoum.  On distingue deux principaux groupes d’églises. Au Nord du Jourdain, fleuve réputé, se situe Biete Maskal, Biete Medhani Alem, Biete Denagel et Biete Golgotha Mikael. Dans la partie Sud, on trouve Biete Qeddus Mercoreos, Biete Amanuel, Biete Abba Libanos, Biete Gabriel Rafael, ainsi que Biete Lehem. La onzième église, celle de Biete Ghiorgis ou la maison de Saint Georges, est se distingue des autres. Elle est pourtant reliée par une sorte de système de tranchées.

Une brève synthèse

Les bâtiments n’ont pas été construits de façon traditionnelle. Ces églises sont creusées dans de la roche en énormes blocs monolithiques. Dans ces blocs, on a par la suite, dégagé des fenêtres, des portes, des colonnes, et différents étages, ainsi que des toits, … Cet œuvre titanesque a, ensuite, été comblé par un large système de fossés destiné au drainage, par des tranchées et par des passages dont le dessein est la procession. On y a quelques fois établi des grottes d’ermites et parfois même des catacombes. Biete Medhani Alem, est considérée, avec ses 5 nefs, telle la plus énorme église monolithique de la Terre. Quant à Biete Ghiorgis, elle a un plan cruciforme très remarquable. La plupart de bâtisses ont probablement été utilisés en tant qu’églises. Biete Gabriel Rafael et Biete Mercoreos ont, d’abord, été être des résidences pour les souverains.

La particularité de Lalibela

Situé juste tout près des églises, Lalibela compte plusieurs maisons rondes munies d’étages faits de pierres rouges d’origine locale. Ces maisons sont connues sous le nom vernaculaire de Lasta Tukuls. Ces églises jugées exceptionnelles de par son architecture, sont dès le  XIIe siècle, un lieu de voyage dont le but est de se ressourcer surtout pour les coptes.

Les 10 sites historiques à faire absolument en Afrique
Voyage au cœur de la Vallée des Rois en Egypte

Plan du site